Où trouver des morilles ?

morilles
où trouver des morilles

Comment trouver des morilles ? Où trouver des morilles en forêt ? Où pousse les morilles concrètement ? Vous êtes prêts à devenir des experts de la prospection de morilles ?! Embarquez avec nous dans cet article pour apprendre où pousse les morilles communes et les morilles coniques ! Allez, c’est parti !

Un groupe de morilles fraiches sur de la mousse, en forêt.

Que vous viviez en France, en Suisse ou en Belgique la manière de trouver des morilles est la même ! Si vous souhaitez savoir directement quelles zones proches de chez vous sont les meilleures pour trouver des morilles. N’hésitez pas à consulter nos cartes des meilleurs coins à morilles par région.

Y-a-t-il des régions plus favorisées que d’autres ?

Oui, clairement !

Pour la FRANCE : si vous vivez en Franche-Comté, Bourgogne, Rhône-Alpes, Champagne-Ardenne, Lorraine, Picardie, Alsace, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Languedoc-Roussillon, vous avez plus de chance de trouver des morilles !

Pour la SUISSE : si vous vivez dans les cantons de Neuchâtel, du Jura, de Fribourg, du Valais, de Vaud, de Genève, de Berne, vous avez plus de chance de trouver des morilles !

Pour la BELGIQUE : si vous vivez en Wallonie, vous aurez des chances de trouver des morilles ! C’est plus compliqué en Flandre ! 🙁

Cependant, vous aurez tout de même des chances de trouver des morilles dans des régions non-citées, en France, en Suisse ou en Belgique ! Gardez espoir !

Pourquoi est-ce important de connaître les différents types de morilles ?

Pour simplifier, il existe 2 grandes familles de morilles : les morilles communes ou morilles blondes (Morchella vulgaris, rotunda…) et les morilles conique ou morille noires (Morchella elata, Morchella costata, Morchella deliciosa…). Comme vous pouvez l’imaginer, ces deux familles de morilles ne poussent pas au même endroit ni au même moment. On parle alors de biotopes différents !

Mais voyons déjà les points communs entre ces deux grandes familles de morilles !

Où pousse les morilles ?

Les lieux de prédilection des morilles communes et coniques

Bien que ces indications ne soient pas toujours très « scientifiques », les ramasseurs de champignons reportent souvent ces lieux comme étant propices à la pousse des morilles :

  • Les zones de coupe récentes : pas étonnant ! L’arbre, lorsqu’il est coupé, libère une grande quantité de sève dans le sol et les copeaux de la coupe permettent à la terre de rester humide. Les conditions parfaites pour une belle pousse de morilles !
  • Les terrains retournés, perturbés : ces type de terrains sont le fait de machine agricole ou encore de taupe ! Quand une terre est perturbée, les racines des arbres sont en général blessées et la sève est libérée dans le sol !
  • Les sources d’eau : on y trouve souvent des sols sablonneux à proximité et une bonne humidité !
  • Les zones récemment brulées : une grande quantité de carbone et une concurrence très faible causée par la stérilisation des terres ! Le cocktail parfait pour une explosion de morilles !
  • Les sources de sucre : il est fréquent de trouver de nombreuses morilles proches de sources de sucre ! Les vergers, pommiers et autres plantes sucrées sont réputés pour accueillir de nombreuses morilles !

Le sol idéal pour les morilles communes et coniques

La première chose que vous pouvez retenir sur la morille commune est qu’elle pousse préférentiellement sur un sol neutre à basique. Mais ce n’est pas une règle absolue ! Celle-ci peut également s’épanouir sur des terrains légèrement acide si toutes les autres conditions sont bonnes (essence hôte, nature du sol, climat, …)

Comment pouvez-vous valider un sol neutre à basique sur le terrain ? C’est simple : la nature neutre à basique du sol se manifestera par une présence importante de plante neutrophile et calcicole comme le lierre terrestre, la ficaire, l’épervière des murs, l’ail des ours, l’anémone blanche, l’hellébore fétide, l’orchis mâle, la primevère officinale…

De même, si vous trouvez des plantes acidophiles de manière extrêmement ponctuelles c’est très bon signe ! En effet, si la plante acidophile s’y trouve c’est qu’elle se trouve dans la zone mais comme elle est en très faible quantité cela signifie qu’elle ne s’y épanouit pas ! Ce qui est signe d’un sol neutre à basique ! 😉

le climat de la morille commune et conique

La morille aime les milieux frais et relativement bien exposés ! C’est le fameux choc thermique (une alternance de chaud et de froid) qui permettra à celle-ci de fructifier. Plus précisément, une alternance de température entre 5 °C la nuit et 15 à 20 °C le jour sera parfaite pour initier la fructification des morilles. Bien entendu, la température pour la pousse des morilles peut varier un peu autour de ces valeurs.

En revanche, il n’est pas simple de dire en combien de temps poussent les morilles. Il semble raisonnable d’attendre entre 7 et 10 jours après sa fructification pour obtenir un sporophore d’une belle taille !

Mais il convient de faire quelques différences entre la morille commune et la morille conique ! Voyons un peu ces différences :

Où pousse plus spécifiquement la morille commune ?

Il faut noter que beaucoup d’internautes cherchent la morille commune sous le nom de « morille blonde ».

Les arbres

La morille commune ou morille blonde pousse plutôt près des feuillus. Les feuillus les plus couramment associés avec la morille commune sont : Le frêne, le tremble, l’érable, le pommier, le charme, le robinier, l’orme, le noisetier… Cette liste n’est pas exhaustive, mais constitue un excellent début !

Si vous êtes vraiment débutant, concentrez-vous sur les frênes ! Apprenez à repérer leur structure, leur bourgeon… Et quand vous en identifiez un, cherchez autour de celui-ci 😉

Le relief

La morille commune est trouvable en plaine comme en montagne. En général on la trouve en plaine en début de saison puis en montagne plus tard dans la saison.

La saison

Quand chercher la morille commune ? La morille commune ou blonde est, en général, plus tardive que la morille conique ! Le moment idéal pour aller aux morilles s’étend de fin mars à fin avril, surtout en plaine ! Bien entendu, l’altitude et la météo seront déterminantes pour gagner un peu plus en précision sur sa période de pousse !

Où pousse plus spécifiquement la morille conique ?

Il faut noter que beaucoup d’internautes cherchent la morille conique sous le nom de « morille de sapin ».

Les arbres

La morille conique ou morille noire est plus complexe à dénicher ! Elle pousse, en général, proche des conifères ! Elle est souvent associée avec l’épicéa, le sapin, le pin, le mélèze… Mais si vous souhaitez encore plus augmentez vos chances choisissez des forêts mélangées ! Les mélanges qui fonctionnent bien pour trouver la morille conique sont par exemple, les mélanges feuillus/conifères suivants : frêne/épicéa, frêne/sapin, sorbier des oiseaux/mélèze…

Si vous débutez, nous vous recommandons de chercher en priorité des morilles communes. Cependant, si vous tenez absolument à chercher des morilles coniques, efforcez-vous de chercher des mélanges feuillus/conifères comme cités plus haut. Vous pouvez aussi utiliser nos cartes, pour vous simplifier la tâche.

Le relief

La morille conique ou morille noire est plus fréquente en montagne. En général on trouve celle-ci de mars à juin (en haute-altitude)

La saison

Quand chercher la morille conique ? La morille conique est plus précoce que la morille commune. Mais ce n’est pas toujours vrai à très haute-altitude où l’on peut trouver celle-ci très tard dans la saison !

Alors on les trouve où les morilles ?!

Partager l'article

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*