10 conseils pour enfin trouver des morilles

Photos de Gzirk - Un groupe de morilles communes
Photos de Gzirk - Un groupe de morilles communes

Les morilles sont mystérieuses et c’est à chaque fois un véritable miracle de les retrouver au printemps.

L’arrivé des morilles coïncide souvent avec le réveil de la nature.

Les champignons des bois commencent à apparaître et la nature nous fait de nombreux cadeaux : les oiseaux qui chantent, les arbres qui commencent à bourgeonner et les morilles qui commencent à poindre tout doucement.

Les véritables chasseurs de morilles ne tardent pas à retourner dans leurs endroits secrets à la quête du précieux.

Photos de Gzirk – Un groupe de morilles communes

3 facteurs déterminants : La température, l’humidité et l’état des arbres.

La température et l’humidité sont des facteurs importants pour la croissance des morilles. Celles-ci ne se développent pas si le sol est trop chaud ou trop froid.

Au début du printemps, les morilles ont tendance à apparaître d’abord à basse altitude, puis à remonter au fur et à mesure que les températures augmentent.

Les racines des arbres fournissent des nutriments au mycelium qui produit les morilles. Et avant que tout cela se passe sous le sol, cela se passe d’abord au dessus du sol, grâce au soleil, aux saisons et au réveil des arbres.

Quand les arbres disparaissent, à cause des incendies ou des coupes, la source de nourriture principale des morilles part avec eux. Ainsi, la réaction des morilles est de produire massivement des sporophores et les spores qui y sont associés afin de se disperser et de se reproduire au maximum pour assurer leurs survies. Ce sont donc d’excellents endroits à garder à l’esprit pour chasser les morilles.

Lors que vous êtes en forêt, privilégiez des endroits où vous savez qu’il y a déjà des morilles qui y poussent habituellement. Cela peut vous sembler évident, mais quand on y réfléchit, les morilles que vous voyez ne sont que la partie emmergée d’un « champignon » plus vaste qui se trouve partout autour de vous, juste sous vos pieds.

Maintenant que vous en savez un peu plus sur les conditions de pousse des morilles. Voici quelques conseils pour bien évoluer sur le terrain afin de maximiser vos chances de trouver des morilles.

Le choix du moment est essentiel

Il y a plusieurs cas de figure pour choisir le moment idéal. Voyons les 2 cas les plus communs :

  • Vous avez déjà trouvé des morilles les années précédentes : dans ce cas, essayez de réutiliser les observations que vous avez faites les années précédentes. Quels champignons avez-vous vu sortir avant les morilles, avez-vous remarqué le fleurissement de certaines plantes au moment de la sortie des morilles ? Si vous avez pris des photos, c’est vraiment l’idéal ! Vous aurez de solides points de repère.
  • Vous n’avez encore jamais trouvé de morilles. Dans ce cas précis, c’est plus difficile de choisir le bon moment ! Si vous faites parti d’un groupe facebook ou d’une communauté, alors n’hésitez pas à suivre les publications de votre région ! Si vous le souhaitez, nous avons une communauté de plus de 100 000 membres sur facebook.

Pour rejoindre notre groupe c’est par ici

Connaître ses arbres pour trouver des morilles

Si vous voulez trouver des morilles, nous vous recommandons de commencer par apprendre à identifier les arbres : le frêne, l’orme le charme… Les morilles aiment aussi les arbres fruitiers. Par exemple, un vieux verger de pommiers est généralement une zone intéressante pour trouver des morilles.

Les morilles poussent, en général, sous ou directement à proximité de leurs arbres hôtes.

Si vous êtes débutant, et que vous souhaitez ne pas trop vous disperser dans votre apprentissage de la chasse aux morilles, alors focalisez-vous sur le frêne ! Mais ne cherchez pas à apprendre à reconnaître ses feuilles. C’est inutile !

En effet, au moment où vous aurez besoin de reconnaître le frêne pour trouver des morilles, celui-ci n’aura pas encore ses feuilles.

Mais comment faire pour apprendre à le repérer s’il n’a pas encore ses feuilles ?

Apprenez à reconnaître sa structure ! L’ensemble des branches du frêne pointent vers le haut, ses bourgeons sont épais et bien noirs et sa structure est symétrique et élancée. Plus vous vous efforcerez d’apprendre à les repérer, plus vous les verrez de loin et plus ce sera simple pour vous d’identifier rapidement quelles zones peuvent être intéressantes pour y chercher les morilles.

Un sol calcaire !

Cherchez les morilles sur des sols neutres à calcaires !

Ne perdez pas votre temps à chercher des morilles dans des zones acides ! Pour ce faire, apprenez à repérer la végétation calcicole et fuyez la végatation acidophile (comme les fougères).

Le sol est véritablement un élément essentiel pour trouver des morilles !

Chercher les frênes est un bon moyen de se concentrer sur les sols plutôt calcaires. En effet, le frêne pousse de manière préférentielle sur des sols neutres à basiques. Et comme par enchantement, c’est aussi l’hôte privilégié des morilles (blondes) ! Il est vraiment génial ce frêne !

Humide, mais pas trop

Concentrez-vous sur les zones bien drainées qui reçoivent beaucoup de pluie, mais qui ne la retiennent pas trop.

Cherchez au sud et à l’ouest en début de saison

Nous recommandons régulièrement aux chasseurs de morilles de se concentrer sur les versants du Sud et de l’Ouest en début de saison. Ce sont ces zones qui sont les plus chaudes en premier.

Carte des morilles

Repérer les bons arbres, le bon sol, les bonnes conditions au bon endroit et au bon moment peut vous sembler difficile et la marche pour y arriver peut vous parraître insurmontable.

Et c’est normal ! Il n’est pas simple de penser à toutes les conditions favorables en même temps ! C’est un exercice mental difficile !

Mais si vous vivez en France, en Suisse ou en Belgique, Bonne nouvelle !

Depuis maintenant 3 ans, nous éditons des cartes interactives en ligne qui cartographient de manière simple et fiable les meilleures coins à morilles, pour chaque région !

Nous avons aidé des centaines de chasseurs de morilles, débutants comme experts !

Nos cartes permettent de croiser l’ensemble des conditions favorables (Les bons arbres, le bon type de sol, les zones dont le climat est le plus adapté, l’altitude, l’exposition…) pour savoir en un clic où il faut chercher les morilles.

Plus besoin de s’arracher les cheveux ! On vous donne toutes les informations nécessaires pour trouver vos premières morilles ou pour trouver des morilles plus souvent !

Prenez votre carte sur l’adresse principale de notre site www.chasseursdechampignons.com

(Attention, seulement 200 cartes sont disponibles pour chaque région, afin de garantir l’exclusivité de l’information)

Demandez de l’aide

Si vous êtes débutant dans la chasse aux morilles, vous pouvez aussi demander des conseils aux chercheurs expérimentés ! De plus, il existe de nombreux tuto et vidéo sur Youtube !

Si vous en avez la possibilité, faites-vous accompagner par un cueilleur expérimenté ! Bien que les chasseurs de morilles soient assez discrets et secrets sur leurs coins, il existe des amoureux de la nature prêts à partager cette passion avec vous !

Aucune garantie, même pour les experts !

La morille est l’un des champignons les plus insaisissables ! Celle-ci pousse sur une période assez courte et peut être assez capricieuse !

C’est sans compter que sa forme et sa couleur la rende très difficile à voir dans les bois ! Même pour des habitués !

Mais…

Ne lachez rien !

La chasse des morilles est une aventure périlleuse ou il n’est pas rare de rentrer bredouille à la maison !

De plus, la recherche des morilles est de plus en plus populaire, il peut être difficile de trouver des endroits qui n’ont pas encore été visités.

N’hésitez pas à multiplier vos sorties, à étendre vos recherches et à vous éloigner des sentiers battus !

La morille est un trésor qui se mérite. Ne baissez jamais les bras !

Partager l'article

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*