Faut-il couper ou arracher les champignons ?

un homme ramasse des champignons
un homme ramasse des champignons

Le grand débat qui revient chaque année à l’automne ! (Et au Printemps d’ailleurs !)

On entend tout et son contraire à propos de la manière correcte de récolter un champignon.

On vous dit tout ! C’est parti !

Un homme ramasse des champignons
Couper ou arracher ? – Photo de « source inconnue »

Ta santé, tu préserveras !

Et oui ! Récolter un champignon en l’arrachant (délicatement) et en prenant soin de prélever entièrement le pied vous évitera des problèmes ! Mais pourquoi est-ce si important ?

95% des cueilleurs ramassent les champignons pour les consommer. Sauf que ! Avant de les consommer, il faut être sûr de bien les avoir identifiés. Et en ne prélevant pas correctement le champignon, vous vous privez de critères d’identification importants comme la terminaison du pied (Ex : Agaricus campestris) ou la présence d’une volve. (Ex : Amanita sp.)

Or, vous le savez sûrement, identifier un champignon, c’est identifier une série d’éléments qui font converger l’identification vers une famille de champignons puis vers une espèce plus précise.

Profitons-en pour démonter d’autres clichés !

Pendant qu’on est dans les mythes, profitons en pour voir quelques idées reçus à propos des champignons :

  • Si un animal consomme le champignon alors il est sûrement comestible pour l’homme. FAUX

Le lapin peut consommer des amanites phalloïdes car son estomac dispose d’une immunité digestive vis à vis des toxines de l’Amanite phalloïde.

Un demi chapeau d’Amanite phalloïde est suffisante pour tuer un homme en bonne santé.

  • Les champignons vénéneux ont mauvais goût/mauvaise odeur. FAUX

Pour reprendre l’Amanite phallöide, celle-ci, surtout chez les jeunes sujets, a une odeur de rose sucrée qui invite à sa consommation.

Pourtant c’est un champignon mortel.

  • La lune a un impact sur les champignons. FAUX

Les arguments sont nombreux.

Consultez notre article « Comment savoir si la lune a une influence sur la pousse des champignons ? »

  • Les applications d’identification sont sûres. FAUX

Un champignon s’identifie aussi par son biotope, son odeur, son goût, son toucher, la réaction du champignon à la coupe, …

Autant d’éléments que ne peux pas capturer une application.

  • Il est très dangereux de toucher un champignon mortel. FAUX

Pour identifier un champignon il est parfois utile de le goûter en le recrachant. Les champignons les plus toxiques ont déjà été goûté et les mycologues à l’initiative ne sont pas mort. Pourquoi ?

Car il faut plus que des traces pour intoxiquer un individu, il faut tout de même ingérer une bonne partie d’un champignon pour s’empoisonner.

Dans ces conditions, toucher un champignon, n’a rien de dangereux. C’est promis !

Revenons à nos moutons : on coupe ou on arrache ?

  • Le pourrissement du mycélium et toutes ces idées fantaisistes ne sont pas fondées.
  • Si l’on souhaite identifier, il vaut mieux arracher délicatement le champignon pour prélever l’entièreté de celui-ci.
  • Si l’on ne souhaite pas identifier et qu’on est sûr de notre coup, dans ce cas, couper ou arracher ne présentent aucune réelle différence.
Partager l'article

1 Comment

  1. Perso je connais parfaitement 7 sortes de champignons et je m’en tiens la je coupe et nettoie sur place et voilà je les retrouve chaque année à leur place des meilleurs comme des plus mauvaises années.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*